Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Fiches’ Category

Logo Alexandre Delivré

Connaissez-vous l’importance des silences, des « blancs » que l’on peut insérer dans un discours ou une conversation?

 

Un silence que vous arrivez a assumer est un formidable atout dans votre communication.

Ces attitudes non verbales ont un fort intérêt, car elle provoquent des sentiments chez vos interlocuteurs.

 

Faire un silence dans votre prise de parole:

 

– Créé de la réflexion sur ce que vous venez de dire et de la curiosité chez l’auditeur

– Donne du poids à vos mots

– Donne de l’impact à vos gestes et à votre regard

– Valorise ce qui va être dit juste après

– Laisse à votre esprit le temps d’élaborer une idée et une phrase

 

 

 

Pourtant, dans la plupart des cas, nous avons littéralement peur des silences dans nos phrases:

 

– Nous les occupons par des « Euh » ou des « Hmm » assez pénibles à entendre, ou des expressions qui ne servent qu’à alourdir notre message (pour nous laisser réfléchir ou chercher l’approbation) comme « Si vous voulez », « Vous savez », « En fait », et le malheureusement populaire « Effectivement ».

– Nous faisons des gestes parasites et étriqués pour combler nos impressions de vides, qui attirent l’attention mais désorientent nos auditeurs.

 

Contrairement à ce que l’on pense, un silence de plusieurs secondes n’est absolument pas gênant (jusqu’à une dizaine de secondes). Ils doivent être insérés à des endroits clés de vos phrases afin de provoquer un ressenti chez ceux qui vous écoutent.

 

Les silences dans vos phrases doivent être utilisés comme alliés, et doivent même être provoqués.

 

Il est difficile de progresser dans ce domaine, car nos habitudes sont tenaces et nous avons beaucoup de mal à nous écouter de façon objective. S’entraîner avec un enregistreur quelconque ou avec des proches est extrêmement utile pour améliorer sa gestion des silences.

 

 

 

Toutes les personnes charismatiques utilisent le potentiel et les effets des silences à leur avantage.

Retenez qu’un silence que vous assumez et que vous aurez même créé sera séduisant. Profitez de cet atout, pour avoir un avantage certain en communication!

Publicités

Read Full Post »

Logo Alexandre Delivré

Comment parler face à un public?

 

1/ Votre préparation:

 

  • N’apprenez jamais votre texte par coeur, c’est le sommeil assuré pour vos auditeurs. Une exception est possible pour l’introduction et la conclusion, qui doivent être très précises et explicites.

    De la même manière, essayez de ne pas lire vos notes, elles ne sont là que pour vous guider.

    Le but est ici de ne jamais rompre le contact visuel avec vos auditeurs, et de toujours les regarder dans les yeux quand vous parlez.

  • Intégrez totalement votre sujet, en y réfléchissant si possible longtemps à l’avance.

    Parlez de votre sujet à votre famille et vos amis. Les phrases elles, suivront.

 

2/ Votre discours:

 

  • Limitez votre sujet, pour que l’essentiel soit dit et que votre but soit atteint avant la fin du temps imparti.

    Ne ratez pas votre objectif: votre auditoire, et non pas vous faire plaisir et impressionner.

  • Utilisez au maximum les illustrations et les exemples.

    De la même manière, utilisez des mots et des expressions imagées, courtes, frappantes, comme si vous décriviez des scènes de film.

  • Racontez une histoire. Humanisez votre discours.

    Utilisez des exemples avec des humains (en priorité vous), qui ont chacun un nom propre ou un prénom (inventez le si nécessaire).

    Utilisez aussi les détails (où, quand, comment, pourquoi) et les dialogues dans vos exemples (« Et c’est pas plus tard que ce matin que Monsieur Martin a ouvert la porte de mon bureau en hurlant: “Vous croyez que je vais rester dans une entreprise aussi mal foutue que la vôtre?” Vous savez, je ne savais pas trop quoi dire, je me sentait très mal à l’aise… »)

  • Soyez convaincu de ce que vous dites, et vous serez convainquant.

    Et si vous ne l’êtes pas vraiment parce qu’il s’agit d’un sujet qui vous a été imposé, faites semblant.

  • Créez une véritable relation avec votre auditoire.

    Ce sont des humains qui vous écoutent, avec des désirs, des rêves et des projets. Utilisez donc des exemples qui les touchent, qui leur parlent et qui peuvent leur servir pour maintenant ou plus tard.

    Soyez courtois et modeste (les gens en général ne supporte pas que l’on se prenne pour un professeur plus intelligent qu’eux, ils vous le feraient payer très cher).

 

3/ La forme de votre discours:

 

  • Commencez par intriguer, intéresser, surprendre votre auditoire. Et ce, dés la première phrase. Il faut que ce soit de préférence court.

    Les amorces les plus pratiques sont: les questions qui les rendront curieux et les feront réfléchir, les phrases “chocs” utilisant des données très étonnantes mais rendues concrètes pour le public, ou encore mieux, les anecdotes.

  • Utilisez des arguments peu nombreux, mais prouvés ou illustrés (images, anecdotes, statistiques “humanisées” etc.).

    Il faut de préférence que les arguments et les exemples se suivent logiquement, pour amener à votre conclusion, qui s’imposera alors d’elle-même.

  • La conclusion. Il ne faut en aucun cas la rater.

    Pour cela, commencez par résumer votre parcours logique en quelques phrases (« Premièrement nous avons vu, avec l’exemple de Mr Martin, que… Deuxièmement que… Et enfin que… »)

    Après votre résumé, incitez à l’action, dites ce qu’il faut faire ou avoir toujours en tête. Donnez-leur une action précise: « téléphonez, écrivez, signez la pétition, achetez, vendez, donnez, soutenez moi pour ce projet en en parlant à vos supérieur, utilisez la stratégie systémique pour vos besoins (un peu de pub personnelle) etc. »

    Il faut que les gens soient convaincus, et que ce soit facile à faire (facilitez leur démarche).

Cliquez ici pour lire l’article complet: Comment parler en public

Read Full Post »

Logo Alexandre Delivré

Comment créer de la motivation pour un travail ou une action quelconque?

 

La méthode:

  1. Voyez si la manière de procéder est une des plus pratiques que vous connaissez, ou que vous pourrez connaître (n’oubliez pas, chercher une autre solution plus simple pendant 5 ans n’est pas une solution plus simple justement).

  2. Voyez ce que cela peut vous apporter qui vous plaît: du succès, de l’aisance, des relations, de la confiance en soi etc.

  3. Imaginez le résultats que vous voulez atteindre avec une scène bien vivante: en couleur, avec des sons, des odeurs et des sensations. Avec vous en train de vivre cette scène de l’intérieur (vous êtes dans votre corps, et vous ressentez le plaisir de vivre cette scène).

  4. Associez cette scène avec la démarche que vous devez entreprendre pour vous améliorer. Tout en sachant que vous obtiendrez le résultat imaginé dans le point précédent en faisant le travail nécessaire.

Illustration:

Par exemple si vous voulez mieux communiquer avec les autres, vous avez imaginé une scène où on vous aime et on cherche votre compagnie, car vous savez vous faire apprécier. Cette scène est bien réelle et beaucoup de personnes sont à vos côtés et vous aiment profondément. Et ils vous le disent!

Vous associez alors cette scène avec l’image de vous en train de travailler votre manière de communiquer, de lire des livres sur le sujet, de poser des questions, de vous entraîner dans des cas réels avec des inconnus, ou avec des connaissances avec qui vous aimeriez avoir plus d’affinité etc. Votre motivation sera là, car vous savez que ce travail personnel amènera à la scène que vous avez imaginé.

Cliquez ici pour lire l’article complet: Comment se motiver

Read Full Post »