Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Citations’ Category

leonardo_da_vinci‘    

Léonard De Vinci a énormément stimulé l’imagination. En laissant de côté les théories et écrits les plus invraisemblables qui ont été fait à son sujet, nous pouvons étudier l’homme, l’être universel de la renaissance.    

En fait, l’uomo universale est un homme idéal, complet et harmonieux, qui serait à l’aise à la fois dans l’art et dans la science. Que demander de plus ? En fait cette notion me fait souvent réfléchir, car la tendance actuelle est à l’hyper-spécialisation, ce qui est logique dans une société d’efficience absolue. Les deux notions sont intéressantes, une fois combinée intelligemment : un être universel, capable de se spécialiser à l’envie selon les circonstances… a le mérite de faire rêver. Mais pourquoi pas après tout ?    

‘    

Donc, avant de partager avec vous des articles concernant mon projet (que je dois mettre en place, patience…), j’aimerais vous parler brièvement de Léonard De Vinci.    

Premièrement, en vous faisant partager cette lettre que Léonard adressa en 1482 à Ludovic Sforza, duc de Milan, et qui doit être l’une des demandes d’emploi les plus célèbres de tous les temps :    

–    

Ayant, très illustre Seigneur, vu et étudié les expériences de tous ceux qui se prétendent maîtres en l’art d’inventer des machines de guerre et ayant constaté que leurs machines ne diffèrent en rien de celles communément en usage, je m’appliquerai, sans vouloir faire injure à aucun, à révéler à Votre Excellence certains secrets qui me sont personnels, brièvement énumérés ici.    

     

J’ai un moyen de construire des ponts très légers et faciles à transporter, pour la poursuite de l’ennemi en fuite ; d’autres plus solides qui résistent au feu et à l’assaut, et aussi aisés à poser et à enlever. Je connais aussi des moyens de brûler et de détruire les ponts de l’ennemi.

 

2° Dans les cas d’investissement d’une place forte, je sais comment chasser l’eau des fossés et faire des échelles d’escalade et autres instruments d’assaut.

     

3° Item. Si par sa hauteur ou par sa force, la place ne peut être bombardée, j’ai un moyen de miner toute forteresse dont les fondations ne sont pas en pierre.

     

4° Je puis faire un canon facile à transporter qui lance des matières inflammables, causant un grand dommage et aussi grande terreur par la fumée.

     

5° Item. Au moyen de passages souterrains étroits et tortueux, creusés sans bruit, je peux faire passer une route sous des fossés et sous un fleuve.

     

6° Item. Je puis construire des voitures couvertes et indestructibles (des tanks) portant de l’artillerie et, qui ouvrant les rangs de l’ennemi, briseraient les troupes les plus solides. L’infanterie les suivrait sans difficulté.

     

7° Je puis construire des canons, des mortiers, des engins à feu de forme pratique et, différents de ceux en usage.

     

8° Là où on ne peut se servir de canon, je puis le remplacer par des catapultes et des engins pour lancer des traits d’une efficacité étonnante et jusqu’ici inconnus. Enfin, quel que soit le cas, je puis trouver des moyens infinis pour l’attaque.

     

9° S’il s’agit d’un combat naval, j’ai de nombreuses machines de la plus grande puissance pour l’attaque comme pour la défense : vaisseaux qui résistent au feu le plus vif, poudres et vapeurs.

     

10° En temps de paix, je puis égaler, je crois, n’importe qui dans l’architecture, construire des monuments privés et publics, et conduire l’eau d’un endroit à l’autre. Je puis exécuter de la sculpture en marbre, bronze, terre cuite. En peinture, je puis faire ce que ferait un autre, quel qu’il puisse être. Et en outre, je m’engagerais à exécuter le cheval de bronze à la mémoire éternelle de votre père et de la Très Illustre Maison de Sforza.

Et si l’une des choses ci-dessus énumérées vous semblait impossible ou impraticable, je m’offre à en faire l’essai dans votre parc ou en toute autre place qu’il plaira à Votre Excellence, à qui je me recommande en toute humilité.

     

–    

Source : Les carnets de Léonard de Vinci    

Il a été embauché. Ce qui ne m’étonne pas trop, car il n’y a pas grand chose à redire à cette « lettre de motivation » : axée sur les intérêts du duc, concise, concrète, et Léonard à l’air sûr de lui c’est le moins que l’on puisse dire…    

‘    

Deuxièmement, j’aimerais beaucoup vous faire partager les « Sept principes léonardiens » que l’auteur Michael J. Gelb a énuméré dans son livre Pensez comme Léonard De Vinci (Les Éditions de L’Homme). C’est un livre dans lequel se trouvent de très bonnes idées et analyses pertinentes de la vie et des méthodes de Léonard De Vinci. Malheureusement, ces idées côtoient également des « trucs » trop actuels et à la mode (je pense notamment au mind mapping, ou au vieux cliché tenace du cerveau gauche et droit dans l’usage de la créativité etc.) ce qui, à mon goût, dégrade un peu la cohérence d’ensemble du livre.    

Ces 7 principes léonardiens sont pourtant très bien trouvés et parfaitement sensés, je vous laisse les apprécier à votre tour :    

  1. La Curiosità : Une curiosité insatiable et une soif inextinguible de connaissance.
  2. La Dimostrazione : La volonté de mettre vos connaissances à l’épreuve par l’expérimentation, la persistance et le désir de tirer des leçons de vos erreurs.
  3. La Sensazione : Le raffinement continu des sens, en particulier de la vue, dans le but de rehausser vos expériences.
  4. Le Sfumato (signifiant littéralement « L’art du vaporeux ») : La capacité à tolérer et la volonté d’embrasser l’ambiguïté, le paradoxe et l’incertitude.
  5. L’Arte / La Scienza : La recherche de l’équilibre subtil entre Science et Art, logique et imagination.
  6. La Corporalità : La recherche de la grâce, de la bonne forme physique, de l’ambidextérité et de l’élégance.
  7. La Connessione : La reconnaissance et l’éloge de l’interdépendance de nombreuses choses et de nombreux phénomènes. La pensée systémique.
Publicités

Read Full Post »

Si…

Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie
Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir,
Ou perdre en un seul coup le gain de cent parties
Sans un geste et sans un soupir,
Si tu peux être amant sans être fou d’amour ;
Si tu peux être fort sans cesser d’être tendre
Et, te sentant haï, sans haïr à ton tour,
Pourtant lutter et te défendre ;

Si tu peux supporter d’entendre tes paroles
Travesties par des gueux pour exciter des sots,
Et d’entendre mentir sur toi leurs bouches folles,
Sans mentir toi-même d’un seul mot ;
Si tu peux rester digne en étant populaire,
Si tu peux rester peuple en conseillant les Rois
Et si tu peux aimer tous tes amis en frères,
Sans qu’aucun d’eux soit tout pour toi ;

Si tu sais méditer, observer et connaître,
Sans jamais devenir sceptique ou destructeur
Rêver, sans laisser ton rêve être ton maître,
Penser, sans n’être qu’un penseur ;
Si tu peux être dur sans jamais être en rage,
Si tu peux être brave et jamais imprudent,
Si tu peux être bon, si tu sais être sage,
Sans être moral ni pédant ;

Si tu peux rencontrer triomphe après défaite
Et recevoir ces deux menteurs d’un même front,
Si tu peux conserver ton courage et ta tête
Quand tous les autres les perdront ;
Alors les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire
Seront à tout jamais tes esclaves soumis
Et, ce qui vaut bien mieux que les Rois et la Gloire,

Tu seras un Homme, mon fils.

Un des plus beaux textes que je connaisse, par Rudyard KIPLING

Read Full Post »

Je vous ai déjà mis en ligne un livre que j’apprécie particulièrement : L’Art De La Guerre, de Sun Tzu.

C’est pour moi un traité de stratégie passionnant, dans le sens où il enseigne une certaine sagesse, dans la compréhension des phénomènes, leur acceptation et leur utilisation judicieuse. Tout le monde n’a pas le courage ni l’envie de lire Sun Tzu (on voit écrit certaines fois Sun Zi). Pourtant il est utilisé depuis longtemps comme inspiration dans les stratégies de l’approche du conflit, du monde des affaires ou de la vie quotidienne.

Je vous donne donc des extraits que je trouve intéressants, avec quelques explications si nécessaire. A vous de replacer ces citations dans le cadre de votre contexte, et de vos propres stratégies. Pour ceux qui veulent approfondir ces notions, je vous conseille vivement de lire François Jullien (« Traité de l’efficacité », Le livre de poche et « La propension des choses », Seuil).

  1. « Le général représente la sagesse, la sincérité, le courage et la rigueur. »: Ces qualités du général sont nécessaires à la victoire stratégique. L’autre condition nécessaire est l’appui sur le potentiel de situation (voir plus loin). En réalité, ces qualités permettent le bon déroulement du potentiel de situation.

  2. « Quand vous êtes capable, feignez l’incapacité. Quand vous agissez, feignez l’inactivité. Quand vous êtes proche, feignez l’éloignement. Quand vous êtes loin, feignez la proximité. »: Envers un ennemi, il faut savoir se rendre indiscernable dans ses hauts projets, invisible dans ses actions, et capable de leurrer.

  3. « Pour le bon stratège, l’essentiel est dans la victoire, non pas dans les opérations prolongées. »: La victoires s’obtient surtout grâce à une stratégie globale et une vision large. Agir sans discernement par amour du conflit vous éloigne de votre intérêt, à long terme.

  4. « Remporter cent victoires après cent batailles n’est pas le plus habile. Le plus habile consiste à vaincre sans combat. »: Un bon stratège est un conquérant qui ne détruit pas, il laisse l’adversaire intact en le transformant légèrement.

  5. « Qui connaît l’autre et se connaît lui-même, peut livrer cent batailles sans jamais être en péril. Qui ne connaît pas l’autre mais se connaît lui-même, pour chaque victoire, connaîtra une défaite. Qui ne connaît ni l’autre ni lui-même, perdra inéluctablement toutes les batailles. »: Le stratège connaît l’environnement, l’autre ainsi que lui-même. La connaissance et son utilisation mène à une victoire quasi assurée.

  6. « Jadis, les guerriers habiles commençaient par se rendre invincibles, puis attendaient le moment où l’ennemi serait vulnérable. L’invincibilité réside en soi-même. La vulnérabilité réside en l’ennemi. »: Quelqu’un d’habile se rendra invincible et attendra que ses obstacles soient vulnérables. Ainsi son habileté consistera à reconnaître ce moment et à avoir beaucoup de timing.

  7. « Une armée victorieuse l’est avant même de livrer bataille. Une armée vaincue se lance d’abord dans la bataille et ensuite recherche la victoire. »: C’est le principe phare de la stratégie, elle se prépare, s’évalue. Le concept éclairé ici est celui de potentiel de situation, appellé che (ou shi), en Chine. On attaque quand on peut vaincre, on s’appuie toujours sur le che, sinon on attend ou on incline le potentiel de situation à son avantage.

  8. « Celui qui pousse l’ennemi à se déplacer, en lui faisant miroiter une opportunité s’assure la supériorité. »: Il faut restreindre la liberté d’action de l’ennemi pour l’amener là où vous voulez qu’il aille.

  9. « Ainsi, le bon stratège contraint l’ennemi et ne se laisse pas contraindre par lui. »

  10. « Pour parcourir mille lis en toute quiétude, traversez des régions inhabitées. »: Les domaines (comme des secteurs de marché, des clients, des domaines de compétences etc.) non contrôlés ou non maîtrisés par vos opposants sont ceux dans lesquels vous serez le plus libre de vos actions.

  11. « Le bon stratège est si subtil qu’il n’a plus de forme visible. Le bon stratège est si discret qu’il en est inaudible. Ainsi il se rend maître du destin de l’ennemi. »: Il faut être insaisissable et retenir le plus d’informations, ou en donner des inexploitables.

  12. « Pour avancer irrésistiblement, attaquez les points faibles de l’ennemi. Pour battre en retraite sans être rattrapé, soyez plus rapide que votre ennemi. »: Attaquez les points non gardés ou de moindre résistance de votre opposant. De même, lors d’une retraite (qui doit toujours être stratégique) mettez-vous hors de portée de votre opposant, dans des lieux ou des domaines qu’il ne contrôle pas, qu’il ne connaît pas.

  13. « Ainsi, le bon stratège manipule l’ennemi tout en cachant ses propres intentions. »

  14. « Ne répétez pas les mêmes tactiques victorieuses, mais adaptez-vous aux circonstances chaque fois particulières. »: C’est la logique de la stratégie systémique, toujours adapter ses stratégies et ses tactiques grâce à la connaissance des circonstances d’une situation. Faire autrement serait nier la complexité des processus.

  15. « Celui qui est capable de remporter la victoire en s’adaptant à la situation de l’ennemi est qualifié de génie. »: La victoire provient de l’adaptation aux circonstances, aux différents aspects qui se présentent (che). Tout événement est pour le stratège une excellente occasion de l’utiliser à son avantage.

  16. « Le général court cinq dangers: Téméraire, il risque d’être tué. Lâche, il risque d’être capturé. Coléreux, il risque de se laisser emporter. Chatouilleux sur l’honneur, il risque d’être humilié. Compatissant, il risque d’être tourmenté. »: Les qualités poussées à l’extrême, ainsi que les défauts du stratège, causeront sa perte. Si il applique toujours les mêmes règles sans penser aux circonstances particulières des évènements, il sera pris en défaut tôt ou tard.

  17. « Ainsi, une règle essentielle de la stratégie consiste à: Se préparer à déjouer une attaque, au lieu d’espérer qu’elle ne se produise pas. »: Le bon stratège se prépare à tout, même au pire, pour pouvoir réagir si besoin est. Espérer qu’un malheur n’arrive pas, même si ce malheur est faiblement probable, c’est jouer, et non pas être stratège.

  18. « Si le général est généreux, mais incapable de diriger, bienveillant, mais incapable de rétablir l’ordre, ses soldats, tels des enfants gâtés, seront inutiles. »: Un bon leader doit être à la fois souple et rigoureux, quand il le faut. Gentillesse ou compassion ne suffisent pas, et doivent être associées à une discipline de son esprit, de ses émotions, et de ses actions. Cette discipline doit se transmettre à tous ceux qui approchent le leader (le général).

Read Full Post »


« Nos doutes sont des traîtres,
Et nous privent de ce que nous pourrions souvent gagner de bon,
Parce que nous avons peur d’essayer » (Shakespeare)

« Le bon bois ne pousse pas dans la facilité ; plus le vent souffle fort, plus l’arbre est robuste » (Willard Marriott)

« Ne cherchez pas la faute, cherchez le remède » (Henry Ford)

« Ils peuvent parce qu’ils croient pouvoir » (Virgile)

« Il y a dans la vie quelque chose de curieux : quand on refuse tout le reste, on obtient souvent ce que l’existence à de meilleur à donner » (Somerset Maugham)

« Il n’y a qu’une seule réussite : arriver à vivre sa vie comme on l’entend » (Chrisopher Morley)

« Là où il n’y a pas de vision, les gens périssent » (Proverbes 29-18. La Bible)

« Tu peux rester immobile dans le courant d’une rivière, mais pas dans le monde des hommes » (Proverbe Japonais)

« Si tu fais ce que tu as toujours fait, tu obtiendras ce que tu as toujours obtenu » (Anonyme)

« Si un homme n’a pas découvert ce pour quoi il serait prêt à mourir, il n’est pas fait pour vivre » (Martin Luther King)

N’hésitez pas à donner les citations que vous aimez!

Read Full Post »

 

« Ce ne sont pas les circonstances qui façonnent un homme. C’est l’homme qui fait les circonstances » (Benjamin Disraeli)

« La détermination est le facteur le plus important de la réussite » (Lord Chesterfield)

« Rien n’est indigne de vous qui vous porte dans le sens de votre vie. Rien n’est grand ni souhaitable qui vous en détourne » (Ralph Waldo Emerson)

« Le succès n’arrive pas à ceux qui l’attendent – et il n’attend pas que personne aille à lui » (Anon)

« Si vous deviez un jour vous transformer vous-même, faites-le un peu chaque jour » (Confucius)

« Faire et souhaiter faire sont deux choses différentes » (Benjamin Franklin)

« La chance est un autre mot pour dire: ténacité » (Ralph Waldo Emerson)

« Les échecs sont semblables à des couteaux: ils nous servent ou nous blessent, selon que nous les prenions par le manche ou par la lame » (James Russell Lowell)

« Être fermement décidé équivaut à agir » (Edward Young)

« Semez une idée, vous récolterez un acte.
Semez un acte, vous récolterez une habitude.
Semez une habitude, vous récolterez un caractère.
Semez un caractère, vous récolterez un destin » (Anon)

Je vous en donnerais bien d’autres…
N’hésitez pas à me proposer celles que vous aimez!

Read Full Post »