Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for septembre 2007

 


Bonjour à vous tous!

Vous pouvez, via les commentaires, suggérer un exemple d’objectif à atteindre, assez précis, dans un domaine qui vous touche particulièrement.

J’essayerai, suivant ma disponibilité, de travailler sur un exemple précis à propos de la situation que vous aurez choisie et qui vous intéresse en priorité. Si nécessaire, j’utiliserai une modélisation systémique en bonne et due forme (représentation graphique), ainsi qu’un rapport technique indiquant la marche à suivre pour atteindre l’objectif voulu.

A bientôt.

Publicités

Read Full Post »


C’est une caractéristique que nous avons dans toutes nos interactions sociales: la volonté de séduire, de plaire aux autres.

Cette attitude humaine sert à survivre en groupe, obtenir quelque chose qui nous intéresse dans notre entourage. C’est que l’on peut classer dans la « réussite sociale« .

 

Ici, de manière systémique, c’est l’environnement de l’autre qui prime (notamment son environnement « mental », ses idées et pensées à votre égard, et également ses désirs personnels).
La psychologie sociale et la PNL (Programmation Neuro Linguistique, de Bandler et Grinder) sont des domaines d’étude qui ont déjà bien étudié la question, mais ici nous verrons un autre de ses aspects.

Voyons comment on peut séduire efficacement, dans la manière de se comporter avec les autres.
Je vais donner quelques idées clés dans cet article.

 

Voir le monde avec leurs yeux

 

Pour séduire il faut que l’autre nous trouve séduisant (logique extrême mais il est souvent utile de repréciser l’évident). Donc il faut trouver une manière d’éveiller l’intérêt chez l’autre. C’est simple, une personne va être attirée par nous pour avoir des échanges avec nous, ou parce que l’on apporte quelque chose qui la satisfait et lui fait plaisir.

 

Et pourquoi notre présence lui est elle agréable? Parce que l’on comble un besoin, inné ou provoqué, chez cette personne. Donc nous pouvons préciser notre objectif: nous serons séduisants si nous comblons un besoin chez une personne. En effet, pour satisfaire un besoin, un individu va être attiré par ce qui lui permettra de le combler (nourriture, chaleur etc.)

 

Mais comment attirer une personne humaine, qui a tout de même des aspirations qui vont bien au delà de la simple satisfaction organique? Bien sûr, il serait très peu stratégique de séduire quelqu’un en lui agitant un poisson devant les yeux (bien que le dîner soit une valeur sûre pour les dîners galants et d’affaires…) Il faut trouver d’autres besoins, ceux qui sont les plus subtiles, et qui sont ancrés en nous comme le besoin de boire et de manger: les besoins sociaux, qui permettent l’existence et la survie d’un groupe.

 

Les besoins sociaux sont tout de même « besoins individuels », qui nous poussent à vouloir être intégré dans un groupe, car les échanges entre les individus sont plus profitables que l’isolement de chacun (c’est la grande différence de fonctionnement entre les animaux sociaux et ceux qui ne tissent pas de liens avec leurs congénères).

 

Être riche en qulités humaines

 

De tout ceci nous pouvons trouver les idées suivantes:

 

  • Être à l’aise dans l’environnement qui vous entoure, car une personne apparemment intégrée et qui maîtrise les phénomènes, peut beaucoup apprendre à l’autre (rien empêche de faire semblant, mais attention il faut savoir être logique avec son rôle).

  • Ne pas trop en dire sur soi, car une personne qui reste assez silencieuse n’a apparemment pas besoin d’être rassurée sur son environnement, sur son acceptation par les autres; et surtout il est mystérieux, les gens se posent des questions à son égard: « est-il timide? non il a un regard observateur et sûr de lui… alors qui est-il? qu’est-ce qu’il pense en ce moment? et surtout que pense t-il de moi? est-ce que je pourrais l’intéresser? » En attendant c’est l’autre personne qui s’intéresse à vous.

  • Être respectueux de l’autre, ainsi, cette personne ne pourras pas vous rejeter. Si vous rejetez explicitement ou implicitement une personne, elle vous rejettera (pourquoi s’intéresser à quelqu’un qui ne nous apportera rien de ce que vous désirez, de bon?) Il faut toujours garder en tête ceci: cela doit toujours être plus facile pour l’autre de s’intéresser à vous, que de cesser de vous côtoyer. Cesser de le faire serait trop coûteux… En tout cas la personne le pense, n’oublions pas que ce sont ses pensées qui priment sur sa décision.

  • S’intéresser à l’autre, lui faire parler de soi, de ce qui la préoccupe, de ce qu’elle veux partager. Mais tout en restant discret sur soi! Il faut que le mystère qui vous entoure dure. Elle ne pourra qu’imaginer ce que vous ne lui dite pas, et si vous êtes sympathique à son égard (sans avoir l’air d’avoir un besoin maladif d’une relation) alors la personne s’imaginera des tonnes de choses…et vous la surprendrez par la suite, tout en suggérant des parties de vous encore secrètes.

Pour finir nous dirons le plus important: il est utile de montrer (ou plutôt suggérer) à l’autre que l’on a beaucoup de trésors cachés, beaucoup a lui apporter, a lui apprendre; et que l’on ne la rejette pas, que l’on s’intéresse à elle, en ce moment.

Il peut être aussi très efficace de montrer, ou suggérer, que l’on a confiance en soi et que l’on a pas peur des autres. Que l’on a pas un besoin maladif de se rassurer ou de se faire rassurer, et donc que l’on peut s’adapter à la vie en société comme à la solitude, en une fraction de seconde.

 

Ainsi, et les autres le sentent, on peut leur apprendre à se sentir mieux avec eux-même, identifier et faire ressortir ce qu’il y a de mieux dans leur personnalité. Ils voudront que vous soyez là, pour eux.

 

Séduire, mais sans avoir un véritable besoin d’attention

 

Pour la suite par exemple, certains thérapeutes, notamment dans les « thérapie brèves », feront en sorte que les personnes qui les consultent deviennent au final indépendantes. Alors le besoin de l’autre (ici, le besoin du thérapeute) disparaît. C’est une idée intéressante, car nous pouvons séduire par nos atouts et apporter aux autres, pour enfin les aider à grandir et être plus indépendants dans leur vie.

 

Mais là, ce n’est plus seulement une histoire de séduction, mais d’accomplissement…
Et vous, qu’est-ce-que vous en pensez?

Read Full Post »

De temps en temps, il peut y avoir cette voix en nous même qui nous murmure: « Je désire changer certains aspects de ma vie. Je veux évoluer et pouvoir m’adapter aux différentes situations. J’aimerais que mon entourage comprenne mieux ce que je ressens et ce que je lui communique. Je désire réussir socialement, professionnellement, atteindre mes buts sans trop douter de moi. J’ai des problèmes qui m’empêchent d’avancer et j’aimerais les résoudre de manière simple et avec les moyens dont je dispose. Les choses sont figées et je voudrais trouver un moyen simple pour que la situation évolue.

Je veux atteindre mes objectifs. »

Mais tout ce qui existe est capable d’exister
Il y a là une série de questions que l’on se pose de temps en temps à soi-même, même si, sincèrement, nous préférons ne pas trop y penser. Pour pouvoir y répondre, toute une gamme de méthodes a vue le jour dans les sociétés humaines: des arts de vivres, des croyances, des « sciences » (plus ou moins contestables), du développement personnel etc.
Notre existence repose un fonctionnement simple, très simple. Ce fonctionnement, nous le retrouvons dans tous ce qui nous entoure, ainsi que dans la nature dans son ensemble. Le principe d’évolution, en biologie et en écologie, repose sur cette logique d’une extraordinaire évidence: tout ce qui existe est capable d’exister.
Une espèce qui ne serait pas capable de survivre dans un environnement précis va disparaître, et ainsi sa descendance n’existera pas. Nous existons, c’est une constatation, donc nous somme capable de survivre. Tous ce qui nous entoure existe, donc tous ce qui nous entoure est capable de survivre.

Où je veux en venir me demanderez vous? En quoi tout ceci nous concerne? En fait, l’idée est là: la situation dans laquelle nous sommes vous et moi, quotidiennement, est capable de survivre, puisqu’elle existe. C’est comme avec le cas d’un organisme vivant, la situation a un environnement qui lui permet de survivre.
La conséquence de ce principe est qu’en modifiant l’environnement de quelque chose ou de quelqu’un, il ne pourra que changer. Je suis d’accord avec vous, on y a déjà pensé, et nous le faisons de manière plus ou moins automatique. Mais attention, il s’agit ici de prévoir le changement qui va s’effectuer, et de l’orienter comme on le désire. De plus, l’idée est de fournir le minimum d’efforts pour changer une situation. De cette façon, nous avons quasiment rien à faire et, part lui même, l’objectif que l’on veut atteindre naît.

La stratégie systémique, stratégie du monde
Pour concrétiser tout ceci, il existe une science, une science rigoureuse si elle est bien utilisée: la systémique. Cette science est actuellement utilisée en écologie (écosystèmes), en biologie, en cybernétique, et également en psychologie (psychologie individuelle et développement personnel, psychologie sociale, relations humaines, communication…). Cette approche scientifique a été fortement développée par un biologiste (Von Bertalanffy, Théorie Générale des Systèmes), qui s’est inspiré du fonctionnement du vivant.
Le principe est simple: on n’étudie plus les choses en tant que telles, de manière unique, mais on étudie les relations entre les choses. On se pose la question: qu’est-ce qui relie ces éléments entre eux? Quel est l’environnement, les causes qui amènent à cette situation, à cet élément, à ce processus? Vous l’avez compris, au lieu d’isoler, la systémique relie, prend les choses dans leur ensemble et essaie de ne rien oublier.

L’art d’obtenir les choses sans rien faire, ou presque…
Comment atteindre un objectif qui vous tient à coeur?

  1. Premièrement en essayant de définir précisément notre ou nos objectifs.

  2. Ensuite en évaluant la situation actuelle.

  3. Enfin, en représentant les éléments de l’environnement qui influent sur, et qui font partie de notre système.

Ces éléments peuvent être des facteurs qui facilitent l’atteinte de nos objectifs. Mais le plus souvent, il s’agit d’obstacles, donc de « problèmes ».
Tout l’art de la systémique est d’essayer au possible de transformer les obstacles en avantages. Donc nos efforts serons minimes par rapport à quelqu’un dont la stratégie serait d’abattre les problèmes comme des murs, un à un. Nous, on s’en sert, il faut juste changer le chemin que l’on empruntera, la stratégie utilisée, et nos anciens problèmes deviennent tout à coup très utiles pour avoir ce que nous désirons.

Mais comment faire exactement? Comment s’y prendre? Je vous le dirais avec des exemples variés, que vous pourrez appliquer à vos objectifs, votre contexte, et donc votre propre vie.

Read Full Post »

Genèse


Bonjour à toutes et à tous!

Je crée ce blog afin de vous faire partager quelques connaissances personnelles, mais aussi surtout vous parler d’une stratégie rigoureusement efficace pour arriver à ses objectifs, qu’ils soient personnels ou professionnels.

Cette logique d’action qui s’inspire beaucoup du monde qui nous entoure (et surtout des écosystèmes), c’est la stratégie systémique.

Il s’agit d’un complexe champs de recherche, d’une richesse étonnante, sur lequel j’ai travaillé en Master l’année 2007.

Plus important encore, ce domaine d’étude sera une passionnante découverte pour vous! Un outil scientifique permettant de gérer les environnements complexes, et spécialement élaboré pour des applications rapides, sûres et concrètes. Une démarche qui prendra de plus en plus de place dans notre vie à tous.

A très bientôt.

Read Full Post »

« Newer Posts